Le Pleynet (7Laux) rétrospective des années 80 à de nos jours

Association du Grand Thiervoz vous accueille*le Gd Thiervoz se Métamorphose

page 1 : l’épopée des équipements du Pleynet
page 2 : développement de la station du Pleynet
page 3 : différents autocollants – plans – logos de la station
page 4 : 1ère partie : Actuelles – anciennes remontées Bas du Pleynet
(Téléskis des Fanges – Ecole – des Oursons)
page 5 : ancien télésiège biplace Roche Noire – actuel télésiège de l’Aigle
ancien et actuel télésiège Pincerie
page 6 : ancien téléskis des Fontaines
page 7 : 2nde partie : Actuelles – anciennes remontées Haut du Pleynet
ancien et actuel télésiège de l’Oursière
page 8 : Téléskis des Loups – Soleil – Tétras
page 9 : Différentes anciennes vues de Pipay & de Prapoutel

accès en bas de pages

Ecoutez la Bande SON des anciens Télésièges et Téléskis POMA du Pleynet

L’épopée des Equipements
du Pleynet – 7 Laux


L’AGT vous présente la station du Pleynet au travers de vidéos, photos, bande son.
Découvrez la station village, son front neige, ses plans de pistes, ses logos, ses anciennes et actuelles remontées mécaniques, etc.


article réalisé grâce à l’aide du site remontees-mecaniques.net

ancien téléski sur front neige autour du lac
Arrivée du Tour de France 1981

Le domaine skiable des Sept-Laux est situé en Isère, au cœur du massif de Belledonne. On y skie de 1350 à 2400 mètres d’altitude sur deux versants de montagne : à l’est, le versant du Pleynet, côté vallée du Haut-Bréda, et, à l’ouest, le versant Prapoutel et Pipay, surplombant la vallée du Grésivaudan. Les pistes alternent entre forêts de résineux et environnement de montagne sauvage. L’offre, variée, convient aussi bien aux familles, avec des pistes faciles permettant d’évoluer sur tous les versants, qu’aux skieurs confirmés, avec une mention toute particulière pour l’itinéraire des Vallons du Pra.

Le projet des 7 Laux voit le jour durant lʼhiver 70-71 avec l’installation de sept remontées mécaniques. Si la proximité de Grenoble et de Chambéry et le respect de l’intégration environnementale de la station assurent un certain succès, le développement de la station se fera relativement difficilement à cause de la concurrence des grandes stations de lʼOisan et de Chamrousse. Malgré tout les investissements se poursuivent régulièrement sur le domaine et plusieurs appareils, principalement des téléskis sont crées. La station va atteindre son apogée sur le plan des remontées mécaniques avec 36 installations à câble en 1991. Avec les années sans neige au début des années 90, la station entame, avec son nouveau directeur Georges Marchand, un plan de restructuration de son domaine.

Après quelques années passées à rationaliser les charges d’exploitation, la station va réinvestir dès 1996 afin de moderniser son domaine tout en rationalisant son parc de remontées mécaniques et en sécurisant son produit ski. Lʼobjectif est également de séduire de nouveau la clientèle jeune de Grenoble et de ses environs en leur proposant un domaine ludique offrant également du ski technique. Une image confortée par la création dʼun immense snowpark, qui en a inspiré de nombreux autres dans diverses stations.


Découvrez la suite de cet article
en cliquant sur la page de votre choix en bas de celle-ci

page 1 : l’épopée des équipements du Pleynet
page 2 : développement de la station du Pleynet
page 3 : différents autocollants – plans – logos de la station
page 4 : 1ère partie : Actuelles – anciennes remontées Bas du Pleynet
(Téléskis des Fanges – Ecole – des Oursons)
page 5 : ancien télésiège biplace Roche Noire – actuel télésiège de l’Aigle
ancien et actuel télésiège Pincerie
page 6 : ancien téléskis des Fontaines
page 7 : 2nde partie : Actuelles – anciennes remontées Haut du Pleynet
ancien et actuel télésiège de l’Oursière
page 8 : Téléskis des Loups – Soleil – Tétras
page 9 : Différentes anciennes vues de Pipay & de Prapoutel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *